16/12/2010

Les banques et la crise financière

Depuis la crise financière de 2008, il ne se passe pas un jour sans que l'on ne parle des banquiers. Ce n'est qu'à partir de 2008 que les ménages ont commencé à comprendre que les banquiers ne jouaient plus leur rôle de banquiers qui consiste à faire circuler l'argent des épargnants pour le mettre à la disposition des particuliers et des entreprises dans le cadre d'opérations de crédits logements, de financement ou de crédits d'investissement.  Ce qui intéresse les banquiers, ce ne sont plus les opérations courantes qui ne leur laissent qu'un demi pourcent de marge bénéficiaire, mais les opérations financières sur les marchés des capitaux qui rapportent beaucoup plus, non pour le personnel des banques, mais pour quelques nantis qui en veulent toujours et toujours plus en faisant circuler de l'argent virtuel, dans des contrats d'achats et de ventes à découvert, dans de la spéculation  sur les immeubles, les matières premières, l'or, le pétrole, les céréales, les taux d'intérêts, les devises, etc.  Malheureusement, un jour ou l'autre il faut passer à la caisse et lorsque le marché se retourne, c'est la débandade, les banquiers se retrouvent en manque de liquidités et c'est alors l'argent du contibuable qui doit servir à octroyer des crédits aux banquiers. Ensuite, comme si de rien n'était, les banquiers ont remboursé les avances qui leur ont été octroyées par les gouvernements et on recommencé à jouer en bourse. Car maintenant rien n'a changé dans la sphère financière. Ce qui a changé ce sont les épargnants qui  ont perdu confiance dans les placement financiers, sicav et compagnie et qui laissent leur argent sur leurs comptes d'épargne. Et ce n'est pas demain la veille que l'argent va quitter les comptes d'épargne pour repartir dans les placements en bourse. La crise financière n'est sans doute pas terminée car les prix de toutes les matières premières sont trop élevés et le cours de l'or, dernière valeur refuge, est bien trop élevé que pour envisager une reprise du crédit et de la consommation. Les banquiers doivent retrouver leur rôle de banquier et arrêter la spéculation car le crise de 2008 n'était peut-être qu'un gros coup de massue ! La dernière fois que les marchés financiers se sont écroulés, cela a commencé par la crise immobilière aux Etats-Unis. La prochaine fois ce sera peut-être suite à un nouveau conflit armé ( israel, iran, corée du nord ... ) , à une envolée des cours du pétrole ou l'annonce qu'un pays qui ne sait plus payer ses dettes ( grêce, irlande, ... ) . Restons prudents.

Louis Polet, gradué en technique bancaire, le 17 décembre 2010

 

16:33 Écrit par Louis dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.